Passer au contenu

/ Bureau de la promotion de la qualité

Rechercher

Points de vue

Jean-François Angers

Professeur titulaire, Département de mathématiques et de statistique

 « Faire l’autoévaluation de nos programmes a été comme en prendre une photo instantanée.  Elle a forcé les différents groupes impliqués dans nos programmes (professeurs, étudiants et anciens diplômés) à partager leur vision de ce que sont nos programmes et ce vers quoi ils devraient se diriger.  Cet exercice fut long, mais il nous a permis d’entrevoir différents changements nous permettant de rendre nos programmes mieux adaptés aux besoins futurs. »

 

 

Monique Cormier

Vice-rectrice associée aux affaires internationales et à la francophonie et professeure titulaire, Département de linguistique et de traduction

« Mieux encore que l’évaluation des départements qui existait auparavant et dont les effets tardaient souvent à se faire sentir, l’évaluation actuelle des programmes d’études a le grand avantage d’entraîner rapidement des résultats tangibles. Démarche exigeante, à la fois encadrée et participative, l’exercice d’évaluation des programmes calme les passions et ouvre sur des améliorations concrètes et rassembleuses. Je le recommande vivement. »

 

 

Justine De Monteiro

Étudiante aux cycles supérieurs et chargée de cours, Faculté des sciences infirmières

 « Cela a été un honneur pour moi de pouvoir participer à l’évaluation du programme de maîtrise en sciences infirmières. En effet, j’ai apprécié que l’équipe professorale et le décanat ont été réceptifs aux commentaires que j’ai donnés et ce, selon la vision d’une étudiante. Nous avons ainsi pu travailler en partenariat pour trouver des solutions aux points à améliorer. D’ailleurs, la communication se faisait en transparence; je me suis sentie bien intégrée au sein du comité d’évaluation. »  

 

 

Biba Fakhouri

Vice-doyenne aux études - Faculté de l’éducation permanente

« L’autoévaluation du certificat en français langue seconde nous a permis de porter un regard systémique sur le programme et de mieux comprendre la complexité inhérente à toute construction curriculaire. Pour nous à l’École de langues, ce fut un processus participatif basé sur une perspective formative et une occasion d’apprentissage collectif; ce travail de gestion de la qualité a finalement  débouché sur une modification majeure du programme. »

Paul Lewis

Doyen et professeur titulaire, Faculté de l’Aménagement

 « L’évaluation périodique est un processus essentiel pour orienter le développement des programmes de la Faculté. La démarche permet d'examiner les programmes sous plusieurs angles et, surtout, de mobiliser les enseignants, les étudiants et les directions vers l’amélioration de la qualité et de la pertinence des formations que nous offrons. »  

 

 

Manuel Morales

Professeur agrégé, Département de mathématiques et de statistique

« L'exercice d'autoévaluation de notre programme de maîtrise en finance mathématique et computationnelle nous a permis non seulement d'identifier les points forts et les faiblesses de la formation mais aussi de faire un point de réfléxion collective quant au nouveau rôle qu'elle doit prendre dans le monde de la finance d'aujourd'hui. Un processus participatif et fortement basé sur la rétroaction entre étudiants et anciens diplomés nous permettra d'apporter des changements au programme pour assurer sa viabilité et sa modernisation. Il s'agit d'une tâche de grande envergure où l'accompagnement et l'encadrement du Bureau de la promotion de la qualité ont été fondamentaux. »

Vincent Rousseau

Professeur titulaire et responsable des programmes de 2e cycle en relations industrielles, École de relations industrielles

« La démarche d’évaluation a permis de prendre le temps de faire une analyse approfondie de nos programmes d’études en impliquant les professeurs, les chargés de cours, les étudiants et les diplômés. Aussi, cette démarche a été grandement utile pour mettre en évidence nos forces et pour identifier les aspects à améliorer dans nos programmes d’études. »