Passer au contenu

/ Bureau de la promotion de la qualité

Rechercher

Aperçu global

Voici une synthèse des principales étapes du processus d'évaluation périodique des programmes d'études de même qu'un résumé du rôle et des contributions attendus de la part des acteurs concernés aux différents moments de l'évaluation.

Résumé du processus d'évaluation périodique

Le comité d'autoévaluation est responsable de la réalisation du processus d'autoévaluation. Il mène des consultations pour alimenter sa réflexion.

Le rapport d'autoévaluation produit par le Comité est soumis aux membres de l'assemblée départementale ou facultaire concernée et approuvé selon les modalités déterminées par la Faculté. Dans le cas d'un programme conjoint, le rapport est soumis aux deux parties concernées.

Finalement, le rapport d'autoévaluation est transmis au doyen, qui en autorise la transmission aux évaluateurs externes. Le doyen peut, dans certains cas, retourner le rapport au comité d'autoévaluation pour qu'il le complète ou qu'il précise certains points.

Les évaluateurs externes apportent un point de vue essentiel qui est complémentaire à l'autoévaluation. Ils rencontrent plusieurs représentants de l'Université (VRAPQ, direction facultaire et départementale, responsable du programme, comité d'autoévaluation, membres du personnel enseignant et non enseignant rattachés au programme) et ont accès aux installations pertinentes. Leur visite dure 1 jour ou 1 jour et demi, selon les programmes, et se conclut par un rapport verbal préliminaire présenté au VRAPQ et à la direction facultaire. Les évaluateurs disposent ensuite d'un délai de deux semaines pour transmettre leur rapport écrit.

Le rapport des évaluateurs externes est transmis à la Faculté, qui consulte le comité d'autoévaluation et la direction du département (s'il y a lieu) pour avis et commentaires. En complément, le doyen ou son représentant peut également émettre des commentaires écrits.

Les avis sur le rapport des évaluateurs externes permettent de relever, s'il y a lieu, toute erreur factuelle ou d'interprétation qui pourrait affecter l'analyse subséquente du dossier ainsi qu'à dégager sommairement la position globale de la Faculté à l'égard du rapport et de ses recommandations.

Le CAEP analyse le dossier d'évaluation (rapport d'autoévaluation et rapport des évaluateurs externes). Il rédige un rapport qui inclut une synthèse de l'évaluation, les points forts du programme et ceux à améliorer, les aspects à examiner par les différentes instances et les recommandations.

Le rapport du CAEP est remis au vice-rectorat aux affaires étudiantes et aux études, qui l'achemine au doyen.

À la lumière du rapport du CAEP et sur la base de consultations auprès des responsables de programmes, le doyen (en collaboration avec le directeur de département, le cas échéant) prépare un projet de plan d'action et le transmet au vice-rectorat aux affaires étudiantes et aux études pour validation.

Le rapport synthèse du CAEP et la version finale du plan d'action du doyen sont transmis à la Commission des études.

Le doyen et les instances facultaires appropriées sont responsables de la réalisation du plan d’action.

Le doyen documente l’état d’avancement du plan d’action auprès de la vice-rectrice adjointe à la promotion de la qualité, qui en assure le suivi.

La vice-rectrice adjointe à la promotion de la qualité fait rapport annuellement à la COMET de l’état de l’implantation des plans d’action résultant de l’évaluation périodique des programmes d’études de l’Université.

Le dépôt des bilans relatifs aux évaluations est assuré par le VRAPQ.

Schéma global

Le schéma ci-dessous illustre de manière succinte les sept étapes du processus général d'évaluation des programmes d'études et le temps approximatif associé à chacune d'elles.