Passer au contenu

/ Bureau de la promotion de la qualité

Rechercher

Rôle et mandat

L'évaluation périodique à l'Université de Montréal

L'Université de Montréal axe son processus d'évaluation périodique sur une évaluation des programmes d'études, soit plus spécifiquement des programmes de grade et des programmes de certificat, conformément à  la " Politique des établissements universitaires du Québec relative à l'évaluation périodique des programmes existants " de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec (CREPUQ) (maintenant le Bureau de coopération interuniversitaire - BCI). Cette approche favorise une réflexion dynamique permettant d'évaluer qualité et la pertinence de nos programmes dans la perspective plus globale de leur développement.

Objectifs de l'évaluation périodique des programmes à l'Université de Montréal

  • Identifier les forces et les aspects à améliorer dans les programmes au regard des critères d'évaluation retenus

    1. Qualité et pertinence des objectifs, du contenu et de la structure du programme ;
    2. Qualité du fonctionnement du programme et des approches pédagogiques ;
    3. Qualité du recrutement, de l'admission et du soutien à la réussite ;
    4. Qualité des ressources humaines, matérielles et financières ;
    5. Qualité et pertinence des résultats et des effets de la formation.

  • Soutenir le développement des programmes.
  • Assurer la prise en compte des orientations institutionnelles de la formation dans les programmes.
  • Éclairer la prise de décisions relatives aux programmes, tant au niveau des unités académiques (facultés, écoles, départements) qu'à l'échelle institutionnelle.

Le vice-rectorat adjoint à la promotion de la qualité (VRAPQ) et le Bureau de la promotion de la qualité (BPQ)

La démarche d'évaluation des programmes et la mise en place d'un processus rigoureux, clairement défini et balisé, s'appuient sur un ensemble d'instances et d'acteurs qui interviennent aux différentes étapes de l'évaluation. Parmi celles-ci, la vice-rectrice adjointe à la promotion de la qualité (VRAPQ) à la tête du Bureau de la promotion de la qualité (BPQ), sous l'autorité de la vice-rectrice aux affaires étudiantes et aux études, pilote le processus global d'évaluation, avec le soutien du Conseil académique d'évaluation des programmes.

Le mandat

  • S'assurer que les orientations de la promotion de la qualité et de l'évaluation périodique des programmes s'inscrivent dans la mission de l'Université;
  • Conseiller la vice-rectrice aux affaires étudiantes et aux études sur le processus d'évaluation et sur sa mise en œuvre;
  • Superviser et coordonner la mise en œuvre du processus d'évaluation périodique des programmes;
  • Diriger le Bureau de la promotion de la qualité (BPQ);
  • Déposer le rapport synthèse de chaque dossier d'évaluation à la COMET au moment du dépôt du plan d'action du doyen;
  • Collaborer au suivi de l'état d'implantation des plans d'action;
  • Superviser la préparation et la diffusion des bilans relatifs aux évaluations périodiques;
  • Analyser les résultats globaux des évaluations des programmes d'études et faire rapport aux instances concernées;
  • Présenter annuellement un bilan des activités d'évaluation à la COMET;
  • Réviser régulièrement ses processus, notamment au moyen d'une veille informationnelle;
  • S'assurer de la validation des outils et des modalités d'évaluation par les instances appropriées.

 

Le rôle des conseillers en évaluation du Bureau de la promotion de la qualité (BPQ)

Les conseillers en évaluation du BPQ ont pour mandat de collaborer à la mise en œuvre du processus d'évaluation. Leurs responsabilités sont les suivantes:

  • Organiser les séances d'information destinées à l'ensemble des intervenants de l'évaluation des programmes de chacune des facultés (vice-doyens aux études, directeurs de programme et de département, membres des comités d'autoévaluation);
  • Assurer la collecte des données auprès des différentes instances et superviser la réalisation des sondages auprès des étudiants, des enseignants et des diplômés;
  • Fournir aux comités d'autoévaluation la documentation nécessaire et, au besoin, apporter un soutien dans l'interprétation des données;
  • Assister les comités d'autoévaluation dans la préparation de leur plan de travail et les conseiller durant le processus de rédaction du rapport d'autoévaluation;
  • Participer à l'organisation des visites d'évaluateurs externes;
  • Soutenir la vice-rectrice adjointe à la promotion de la qualité et le CAEP dans la réalisation de leur mandat et leur rendre compte régulièrement des activités réalisées.

 

L'organisation et le soutien du processus d'évaluation